Nicolas Buissart

Infos & contact

Confidentialité de mes informations ?

Confidentialité informations membres

Les informations de cette page sont destinées à un usage strictement professionnel.

Merci de les utiliser à bon escient.

Le CRC ne peut en aucun cas être tenu responsable en cas d'usage contrevenant à la loi par un Membre.

Le traitement des données par le CRC est soumis à la législation belge en vigueur.

Nicolas Buissart

 Membre du collectif Les têtes de l'art

 

Quelques unes de mes réalisations: 

- Charleroi Adventure

- Cabanes de barakis

- bracelet mayonnaise

- marcel and I

- la fausse porte de garage

... 

"nicolas buissart, a Belgian artist who followed an unusual path… He first studied to become a butcher, than to become a welder, then he decided to become a designer and finally a multidisciplinary artist. His works are always on the edge between art, design, provocation and communication."

 

"Nicolas Buissart, c’est un personnage multifacettes haut en couleurs ! En 2009, il a lancé le concept de « Charleroi Adventure – city safari »… Un concept original qui fait mouche ! Une vision décalée de Charleroi au travers de l’univers unique de Nicolas…
À 36 ans, Nicolas Buissart est un personnage atypique et attachant… Créatif et ambitieux, il est installé depuis de nombreuses années à Montignies-sur-Sambre… rebaptisée « l’East Village de Charleroi » : « Le fief des néo-hippies carolos », comme il aime à le définir. Nourri depuis toujours par une envie d’indépendance et d’autosuffisance, Nicolas a toujours eu à cœur de partager sa vision du monde, de l’art et de la vie… Mais comment ? Après un passage aux Beaux-Arts d’Anvers et un détour par l’Angleterre, une rencontre lors d’un vernissage à Anvers lui donne l’idée de lancer « un safari urbain » au sein de sa ville natale : Charleroi. D’abord en bus, puis à pied, d’innombrables touristes et autochtones curieux se bousculent depuis 2009 pour découvrir Charleroi à travers son univers décalé et facétieux. Passionné de sociologie et de communication, il n’a qu’un but : susciter le débat… « L’image, c’est comme une rivière… On peut s’épuiser à y poser des barrages et à les entretenir mais ça coûte cher et ce n’est pas productif… Ou on peut surfer sur cette image, jouer avec elle… Et ça nous mène bien plus loin ! C’était l’idée pour Charleroi. Le but n’a jamais été de noircir son image mais de la montrer telle qu’elle est, tout en dénonçant ses travers et une certaine mauvaise gouvernance… Le XXIe siècle, c’est celui des connexions… Les loisirs rassemblent… Dans ce cas-ci : la marche, la photo et l’exploration urbaine ! » Pari réussi !"
Proximag | 4 juillet 2016


media/com_crc/members/607/images/Tricycle-de-Nicolas-Buissart.jpg
media/com_crc/members/607/images/IMG_1578.jpg
media/com_crc/members/607/images/R3desk1-842x1024.jpg
media/com_crc/members/607/images/fWImTeIlZ5uOulFLhrz-BvnRUOwM1Ed3Is-MbKSMn5Q_gorreqUe13ZekCPXSL82-14aL1waGJpKU-H96G4AHM11-1024x677.jpg