Emmanuel d'Autreppe

Infos & contact

Confidentialité de mes informations ?

Confidentialité informations membres

Les informations de cette page sont destinées à un usage strictement professionnel.

Merci de les utiliser à bon escient.

Le CRC ne peut en aucun cas être tenu responsable en cas d'usage contrevenant à la loi par un Membre.

Le traitement des données par le CRC est soumis à la législation belge en vigueur.

Emmanuel d'Autreppe

Né à Binche en 1971 (en a gardé quelques plumes), vit dans le doute et à la campagne. Travaille essentiellement à Liège, enseigne l’histoire de la photographie, l’esthétique et la littérature à l’Ecole supérieure des Arts Saint-Luc. Rédacteur et coordinateur, pour la partie francophone, de l’enquête socioprofessionnelle sur la photographie dirigée par la fondation SMart.be (2011-2013). Rédacteur en chef adjoint de la revue "View Photography Magazine" (2005-2010). 

Codirige depuis 2000, avec Guy Jungblut, le "Côté photo" des éditions Yellow Now. Responsable de 2007 à 2014 (aux côtés de Dominique Mathieu) de l’Annexe des Brasseurs à Liège, galerie et centre de documentation. Collaborateur un peu partout, commissaire d’expositions, membre d’un nombre variable de commissions, il écrit sur la photographie, parfois sur l’art, sur le cinéma documentaire, sur les rapports entre photo et cinéma – et un peu en dehors des cases et des attentes. Vastes chantiers d’écriture en prévision avec le musicien Eloi Baudimont, et un essai personnel sur "le spectral dans la photographie".

Fait aussi partie du Conseil culturel de l’ESA Saint-Luc Liège, du comité de programmation de l’espace photographique Contretype (Bruxelles) et de la galerie Juvénal (Huy), de l’équipe organisatrice de la biennale de photographie en Condroz (Marchin et alentours), de la biennale de la photographie de Liège, de Wégimont-Culture, de la commission photo du Centre culturel de Hasselt (commissaire à l'automne 2016 de l'exposition "Identity as a Trademark")… 

Dans les intervalles, nourrit divers projets plus ou moins réalistes dont celui d’une vie lente et silencieuse, faite de peu, plus près des bêtes et, peut-être, à bonne distance des images.